Original - anglais
William Shakespeare Royaume Uni
Écrit en 1607
 
Traduction - français (France)
Coriolan
traduit par Déprats Jean-Michel

Résumé ou extrait

Nous sommes à Rome, aux prémices de la République, en 488 avant notre ère. Le peuple a faim, la ville est menacée. Mais le noble Caius Martius triomphe seul contre les Volsques lors d’un combat à Corioles et sauve Rome. Celui que l’on surnomme désormais Coriolan est alors fêté en héros à son retour et les patriciens et sénateurs romains lui proposent de se porter candidat au consulat. Malgré son mépris pour le peuple, et sur les conseils de sa mère Volumnia, il accepte. Pourtant, Coriolan hait le jeu démocratique auquel il doit se plier et sa colère impétueuse éclate bientôt devant tous, révélant à la plèbe le danger de son pouvoir dictateur. Condamné à l’exil, il s’allie alors à Aufidius qui n’est autre que le chef des Volsques, et se retourne contre Rome. Aux portes de la ville, c’est finalement sa mère qui fera fléchir sa volonté de vengeance et le fera accepter de porter la paix entre les deux camps. Se sentant trahi, Aufidius ordonne qu’on l’assassine. Ainsi est vaincu Coriolan et avec lui son désir absolu de ne pas jouer la comédie.

Édition

2002 - France

Gallimard (Editions)
5 rue Sébastien Bottin
75328 Paris
France
t. +33 (0)1 49 54 42 00
f. +33 (0)1 45 44 94 03
catalogue@gallimard.fr
http://www.gallimard.fr/

ISBN : 2070113639

Traducteurs

Déprats Jean-Michel

France

Autres infos sur l'édition

Publié dans Tragédies tome II